17130343_p                                           "Maman ne va pas bien..."

 

Les Eaux-Vives, le 1er janvier 2005

Jour de l'an, jour de lenteur. La guerre recommence demain, celle que les hommes mènent un peu partout les uns contre les autres. Les voeux que nous avons formulés la nuit dernière resteront vains. Le malheur sera au rendez-vous, soyons en sûrs... Nous allons chanter quand même, faire l'amour avec qui voudra de nous, nous allons dominer notre peur et nos chagrins, nous allons vivre...

Réveillon hier au soir chez Carlo, nous avons refait le monde à notre façon, bu du champagne, j'ai mangé aussi malgré la peur qui me tenaille et me noue l'estomac...Je vais aller travailler ce soir.

Le 4 Janvier

"Maman ne va pas bien". Ma soeur Christine au téléphone ce matin, la voix tremblante, l'angoisse qui transparait dans ses mots. Maman est allé passer une gastroscopie, le docteur n'est pas satisfait..."il y a quelque chose"...Un scanner devrait confirmer la chose... je vais aller boire un café avec Christophe

Le 5 janvier

la nouvelle que je redoutait tant..le scanner, cette machine qui voit tout en nous jusqu'a nos âmes pêut être...le scanner a confirmé! Maman a une tumeur à l'estomac. Il ne s'est pas embarrassé de préambules le scanner, n'a pas pris de gants pour nous annoncer la terrible nouvelle...Maman ne va pas bien.

Le 7 janvier

Travail cette après midi, intense, j'ai la tête ailleurs..Pas maman, pas elle, tout ça n'est qu'un mauvais rêve, un de plus, je vais me réveiller c'est sûr...Je vais aller diner avec Micheline.

Le 10 janvier

Demain matin retour de Cédric et de sa petite famille, je suis content comme à chaque fois qu'il revient içi, j'ai hâte de serrer dans mes bras la petite Lola. Quelle merveilleuse petite fille qu'il "nous" a fait là. je vais retrouver mon sourire demain...Il faut que je me souvienne, je ne ris plus.

Le 13 Janvier

Je le redoutais..Maman ne va pas bien, elle ne mange presque rien, ne garde rien, on l'hospitalise cette après midi, elle sera bien soignée, les médecins se veulent rassurants, je les connais trop moi... papa pleure doucement.

Le 15 Janvier

"on va opérer maman tout bientôt" Ma soeur Christine chez moi, assise sur le grand canapé du salon, pâle, avec une intonation de voix qui se veut rassurante pour moi, elle me connait bien. " ça va aller tu verras, maman est forte"... maman est plus forte que moi.

Le 16 Janvier

Maman est plus forte que moi. Il n'y a quelle pour me consoler de vieillir si vite, si mal. Mon visage chiffonné depuis quelques jours déjà par la peur, voilà maintenant qu'il se froisse irrémédiablement, qu'il se cabosse, des rizières creusent mon front... les miroirs se paient ma tête.

Le 20 Janvier

L'opération est repoussée, maman ne va pas bien, elle est affaiblie, amaigrie, elle n'est plus que l'ombre d'elle même. "On va la retapper, ça va bien se passer vous verrez". le médecin qui me dit ces mots est un jeune interne de chirurgie digestive,à la chevelure hirsute. Retapper maman...lui redonner son beau visage doux? sa force qui me manque tant?  "Vous pouvez faire ça pour moi docteur?"... je vous en prie.

Le 26 janvier

Maman a repris quelques forces, est ce pour moi?. Elle a toujours voulu me faire plaisir. " je vais mieux mon grand, ne t'inquiète pas pour moi" Mon père à mes cotés, au chevet de maman, perdu, les yeux  les perfusions et autres appareils de controles qui font des bruits étranges,comme pour nous prouver que maman est bien vivante...Ne t'inquiète pas mon grand.

Le 29 Janvier

Maman a été opérée ce matin à l'aube. "Avec succès" m'a assuré le patron du département de chir dig comme on dit. Nous sommes assis,mon père ma soeur et moi dans le bureau du professeur qui a effectué l'opération. Il a la tête de l'emploi, de l'allure, le verbe facile et choisi, un regard rassurant... Le professeur a les cheveux blancs

Le 7 février

Voilà huit jours maintenant que maman a passé sur le billard, mais pas question pour autant d'envisager un retour à la maison dans l'immédiat. Elle va aller dans une maison de convalescence quelque temps. Une belle maison avec un grand parc et des arbres, elle qui les aimes tant. Je vais mieux moi, j'ai l'espoir accroché à mes basques... je vais inviter papa à diner.

Le 13 février

Ce matin téléphone de Manu. Voilà qu'il a des envies d'évasion. Il veut aller au vénézuela ce petit globe trotter, voir d'autres horizons. Il a bien raison. Mon horizon à moi se limite au boulot, aux innombrables trajets entre mon domicile et la maison dans le parc..là ou il y a les arbres. Le choc cette après midi! maman ne va pas bien.."Elle a perdu connaissance ce midi à table". L'infirmière qui me dit ces mots angoissants est une jolie africaine qui s'est prise d'affection pour ma mère...L'angoisse me serre la gorge.

Le 14 février

St valentin aujourd'hui. Je suis seul. Dans les vitrines que je parcours d'un oeil distrait, des coeurs, des coeurs en plastique, en fleurs, en chocolat même....Je suis seul... Le coeur de ma maman tiendra t'il?

Le 25 février

Cédric repart en Afrique pour une longue période, j'ai l'habitude. Lui et moi avons passés de supers moments aux quatre coins du globe, quel merveilleux ami. la petite Lola va grandir parmi les lions et les girafes quelle aime tant... Ils vont me manquer

Le 10 mars

Maman ne va pas bien, On l'a transférée d'urgence à l'hôpital pour une hernie inguinale...Il ne manquait plus que ça. Re-billard, angoisse pour nous qui espérons toujours. Succès une fois de plus... Succès ou sursis? .

Le 23 mars

Maman est rentrée à la maison. je devrais sauter de joie moi non? Je fais"comme si" devant elle. Maman est rentrée à la maison pour y mourir ! le mal est revenu. Maman ne veut plus d'opérations ni d'hôpitaux. Elle veut partir içi, à la maison entourée des siens...Ma maman s'en va.

Le 30 avril

Ma maman est partie cette nuit.