imagesCAZGZDJP                                                             Météo...

 

S'il est une profession ( est-ce d'ailleurs une profession ) où l'on recrute à tour de bras, sans discernement, c'est bien celle-là. Sur toutes les chaines de télévison et de radio, à chaque heure du jour et de la nuit, défilent en rafale et se relaient des filles et des garçons, de face, de profil, pour commenter les prévisions météo qui curieusement varient selon l'interprétation qu'ils nous en donnent. Ils sont mille à se tortiller devant une carte de géographie, à hésiter sur des cumulo-nimbus. Deux mille à s'excuser de la pluie qui arrive par l'ouest. Ils disent plutôt "précipitations" que pluie, Certains ont de bonnes bouilles, certaines sont très jolies, là n'est pas la question. Ce qui sidère, c'est qu'ils soient si nombreux le doigt au ciel. On n'a même pas le temps de retenir leur nom que, déjà, un petit copain a pris leur  croissant de lune.

S'ils ne font pas baisser les températures, ils font baisser le chômage :-) .