sans-titreabscence                                                     Absence

 

Un grand creux dans mon ventre, la brusque sensation du vide comme celle que l'on ressent dans les manèges. Son absence passe par mon ventre sans prévenir. Je ne guérirai pas de lui, d'abbord parce que je ne le veux pas. Je me laisserai couler dans d'autres bras peut-être, je boirai un peu de vin blanc pour endormir ma douleur et m'endormir avec elle, je finirai peut-être même par me réveiller un peu moins malheureux certains matins. Tout est encore possible, je ne veux pas décourager les avances que la vie me fera, mais je ne m'éloignerai pas de lui. Il fut mon ange et mon démon, il le restera.

le 3 avril 2011