sans-titresilencesss                                                             Se taire?

 

Ne pas récupérer mes cauchemars, ni maudire le temps qu'il fait pour alimenter ces pages que j'écris. Il y a des matins pourtant où c'est mentir que de parler d'autre chose. Alors je me tais. Pourquoi écrire tout cela qui n'aura aucun interêt demain? Vers qui m'épancher en étant sûr de ne pas lasser? J'en connais d'assez gentils prêts à m'écouter gémir, mais la pudeur m'étouffe, leurs tourments valent les miens, et ceux que je m'invente en prime ne pouvaient attendrir que ma mère et lui. Aller me réfugier dans les jupes de ma mère est un privilège du passé, retrouver son épaule à lui, un désir inaccessible. Pour moi ils auront incarné l'amour.

Le 3 mai 2011