sans-titrecarnet d'adresse                                                     Le carnet oublié

 

J'ai ouvert ce matin un ancien carnet d'adresses datant de mille neuf cent quatre vingt un. Des morts, des infidèles qui ne sont plus abonnés au numéro que nous avons demandé. Les noms de nos "intimes" des années passées et les prénoms de nos amants notés au crayon à papier dont nous ne savons plus où ils habitent ni même, soyons humbles, s'ils nous ont cédé un jour. Un désastre!. Je soupire sur tant de promesses non tenues, de rendez-vous manqués, de baisers et de mensonges. Une gomme ne suffira pas à les apaiser. J'ai essayé, elle laisse des traces douteuses sur ces pages usées que je voudrais propres, remises au net, donc vides ou presque. Les carnets d'adresses surchargés, gribouillés dans tous les sens, encombrés de souvenirs, périmés pour la plupart, je ne peut m'en séparer. Je doit être un peu trop attaché au passé:-)  L'éléctronique les a suplantés, démodés.

Le 14 juin 2011