sans-titredestin                                                                  Destin...

 

 

 

Qui pour se pencher sur moi et me prendre la main à l'heure où tout sera dit? . Si l'on ne peut rien contre le destin je m'en accommoderai, mais je me refuse de me résigner au malheur pour autant. Je m'arrange avec lui comme je le peux depuis le 24 décembre dernier, il n'y a plus d'autres urgences dans ma vie que d'apprendre chaque jour à marcher sans lui. J'aurais tant aimé vieillir dans ses yeux, n'avoir que lui pour miroir.

 

Le 11 octobre 2011