imagessilence                                                                 Silence

 

 

 

 

Je préfère me taire, j'écris pour n'avoir plus à parler que le moins possible. Les mots sont faits pour ceux qui n'ont rien à se dire. Je les entends ceux-là, bavarder sans cesse jusqu'à s'étourdir de leurs propres paroles, ils ont peur du silence alors ils font du bruit avec leur bouche. J'en devine quelques-uns autour de moi qui s'étonnent ou s'inquiètent de mon mutisme, je ne suis plus très abordable en effet, ou alors juste pour quelques-uns. Mais qu'attendent-ils de moi? Un cri? Une plainte murmurée? Non. Même sur l'épaule de ma mère je ne pleurais pas.

 

Le 16 octobre 2011