20288l-la-solitude                                                              Bon vent...

 

 

 

Ceux qui sortent de ma vie par toquade ne me laissent aucun regret, ne me causent aucun tourment. Je ne pense plus à eux à la seconde même oùm ils me tournent le dos pour s'en aller mendier ailleurs des amitiés moins exigeantes que la mienne, ou des amours plus mouvementées. Je ne cherche pas à les retenir ni même à les comprendre, je ne les aimes plus, je ne les vois plus. J'ai trop à faire avec ceux qui m'aiment pour m'intéresser encore à ceux qui partent. je n'écoute pas les gens qui font leurs valises, de peur de les retarder. Il ne faut pas abuser de ma tendresse, ni sous-estimer ma capacité au détachement, elle est aussi grande que ma disponibilité à l'amour. Ne peuvent me manquer que ceux que la mort arrache à moi, encore faut-il qu'ils ne soient pas sortis de ma vie avant. Seul lui me manque aujourd'hui, et la fuite de certains devant ma solitude. Je n'ai jamais eu besoin que de lui. Depuis onze mois j'ai perdu en chemin quelques intimes. Bon vent...

 

Le 5 novembre 2011