imagesCAR77S22solit 

                                        Pour qui?

 

 

 

 

Je vis pour qui maintenant? A qui suis-je indispensable? Je vois bien içi et là de bons regards posés sur moi, je prend les mains qui se tendent quand je passe, mais je passe. On ne m'attend pas. Je vais, désespérément libre de me perdre. L'amour ne se quémande pas. Le sien a rendu mes exigences insupportables. C'est en pensant à lui que je décourage les meilleures volontés.

 

Le 26 mars 2012