Tranches de vie

19 octobre 2015

162_14025_Islande3666777

 

       Un jour, ce sera comme ça.

Un jour, ce sera comme ça, comme aujourd'hui, dimanche tous les jours de la semaine. Le téléphone ne sonnera plus que par erreur , le facteur ne me portera que des factures et des faire-part. Ma soeur sera presque aussi vieille que moi. Personne ne se souciera de mon chagrin, et les quelques uns qui apprendront pas hasard que je suis encore en vie s'en étonneront

Quel âge aurai-je? où serai-je?

Il m'arrive de me poser cette question, le dimanche le plus souvent, quand après le tintamare des jours ouvrables plus rien ne bouge. Nos amis ou amants eux-mêmes se consacrent à leurs femmes ou leurs copines, à leur enfants..Ils jouent à la Play station, déjeunent en famille, belle maman adore le Porto.. Nos amis aussi ont des parents, des cousins qui fêtent leur anniversaire. Nos collégues de travail nous ont assez vus et entendus, ils nous appelleront demain!

Un jour ce sera dimanche tous les jours, ce jour est fait pour ça: nous habituer doucement à n'être plus grand chose, un vague souvenir peut-être. Si l'on se faisait encore quelques illusions sur notre irrésistible pouvoir de séduction, le dimanche nous détromperait !

 

Le 18 octobre 2015

Posté par MarcoC à 05:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 février 2013

Je n'en sais rien...

 

images  

 

   Je n'en sais rien...

 


A quoi tient la composition de ton blog?. Comment choisi-tu de raconter tel épisode de ta vie plutôt qu'un autre?. Comment décide-tu de l'intéret d'une pensée ou au contraire de son insuffisance?, me demande-t'on parfois. Je n'en sais rien. A mon humeur, sans doute. Selon que je suis triste ou gai, mon propos sera tendre ou piquant. Si je ne trouve pas mes mots, mes seules armes de défense, je renonce à me battre, je décrète que l'épisode ne vaut pas une ligne. Au bout du compte, en bas de la page, la surprise sera pour moi.

 

Le 20 février 2013

 

Posté par MarcoC à 18:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2013

canstock6281474

 

      Se Vanter

 

 

 

" C'est plus souvent pour se vanter ". Admettons cela qui est humain. je ne suis pas mécontent, en effet, de séduire, de plaire, mais si je m'en vante, c'est aussi pour m'en étonner. Personne ne retient mon étonnement juste après l'extase. La distance et l'ironie qui suivent personne ne m'en donne acte. On me veut don juan? ou coq de basse-cour?, soit. Que serait un blog désincarné de tous les mouvements du corps? Faudrait-il pour ne pas suciterla moquerie des uns et la jalousie des autres que je ne la ramène pas trop? Que je fasse pitié plutôt qu'envie? Non, on me prendra tel que je suis, triomphantet vaincu ou on me laissera tomber. je n'irai pas plus mal que je ne vais.

 

Le 11 février 2013

 

Posté par MarcoC à 00:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 février 2013

 

solitude-624x525

       Une bien mauvaise habitude

 

 

 

 

Un jour, finalement, le charme est rompu. Ce qui nous attache aux gens et aux choses n'a plus la même saveur, ce qui la veille encore nous enchantait, nos passions les plus folles, nos amitiés les plus sincères nous laissent au mieux tristes ou indifférents. " Tout passe, tout lasse, tout casse ".Il ne faudrait plus se retourner. Un jour l'impensable deviens possible. En effet, voilà quelque temps que s'est produit l'inconcevable et qui sait, peut être l'irréparable, sans raison, d'un coup. J'ai la fâcheuse tendance, pour ne pas dire l'habitude désormais de voir s'éloigner ceux que j'aime. Pourquoi?

 

 

Le 10 février 2013

Posté par MarcoC à 23:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 janvier 2013

L'amitié

corniaud-de-funes

 

 

 

 

 

L'amitié est un mot qui peut paraître très dur à expliquer, mais en réalité peut-être si simple à dire quand même.

L'amitié paraît si facile à réaliser, mais la faire exister durablement et surtout ne pas s'en lasser comme beaucoup le font. L'amitié, la véritable amitié doit être…Le respect de l'autre, le respect de ses convictions si différentes parfois.

L’amitié, c'est… de ne pas oublier. L'amitié c'est d’être toujours là quand l'autre a besoin d'une oreille bienveillante, et qui ne se lasse pas trop vite…C’est aussi écouter l’autre même un tout petit peu, mais avec toute l’attention que l’amie ou l’ami espère tant. L’amitié ce n'est pas se rebeller dès que l'autre vous demande Un peu trop souvent de lui tendre l’oreille…Pour un petit coup de tristesse. Voilà ce qu’est pour moi l’amitié,

Il est vrai qu’ainsi décortiquée. Cette amitié ne saura faire que deux choses…Un, la renforcer ou... Deux, l’éliminer.

Mais pour moi rien ne changera tant que cette amitié ne sera pas à sens unique. Cette amitié sera tant pour moi, ainsi que pour l’autre. Comme une autre famille. Et nous remplira le coeur sans jamais se lasser. De se voir ou savoir heureux et toujours de belle humeur. D’avoir eu la chance d’en comprendre la véritable valeur.

 

 

Le 20 Janvier 2013

 

 

 

 

 

Posté par MarcoC à 00:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 mars 2012

Pour qui?

imagesCAR77S22solit 

                                        Pour qui?

 

 

 

 

Je vis pour qui maintenant? A qui suis-je indispensable? Je vois bien içi et là de bons regards posés sur moi, je prend les mains qui se tendent quand je passe, mais je passe. On ne m'attend pas. Je vais, désespérément libre de me perdre. L'amour ne se quémande pas. Le sien a rendu mes exigences insupportables. C'est en pensant à lui que je décourage les meilleures volontés.

 

Le 26 mars 2012

Posté par MarcoC à 23:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]

11 mars 2012

Les souvenirs

souvenir(1)                                             Les souvenirs

 

 

 

Il faut se garder des souvenirs. Beaux ou graves ils nous tuent. Notre mémoire les embellit, les dramatise. Nous n'avons jamais été aussi heureux ou malheureux que nous le disons, nous ne mentons pas, nous ajoutons des fontaines dans le désert, des caresses sur nos joues. Nos souvenirs changent avec nous. Les adultes que nous sommes devenus ne comprennent rien à l'enfance.

 

Le 11 mars 2012

 

 

Posté par MarcoC à 01:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les poissons de mon père

p1572_a5c9c78b1a2284fe33d78d1ae68d17d6Peche_en_lac1                                              Les poissons de mon père

 

 

 

Lorsque j'avais quinze ans je me demandais comment mon père pouvait rester des heures au bord de l'eau une canne à pêche à la main à guetter le bon vouloir des poissons. Que fais-je d'autre des jours entiers? J'attend. J'ai la patience du pêcheur. J'espère attraper des mots aussi beaux que les poissons de mon père.

 

Le 11 mars 2012

Posté par MarcoC à 01:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mars 2012

Les gens

imagesCA5U1DYSgens 

                                        Les gens

 

 

En regardant autour de moi, je me demande ce que la plupart des gens feraient s'ils n'avaient pas pour se distraire des problèmes de voisinage, des soucis de plomberie, de travail, de tondeuses à gazon, des embrouilles avec les assurances. De quoi parleraient-ils si leur chat ne s'était fait écraser, si leur fille n'était pas enceinte?. Ce qui frappe c'est la jouissance un peu louche qu'ils éprouvent à nous plaindre si nous nous laissons aller à leur confier nos propres ennuis. Ils ne sont pas méchants, ils nous veulent au moins aussi désolés qu'eux, et c'est pour exister au bord du vide qu'ils donnent tant d'importance à des riens. En réalité nous n'allons jamais vraiment bien ni les uns ni les autres.

 

Le 5 mars 2012

Posté par MarcoC à 01:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 janvier 2012

" la mort n'existe pas"

imagesCAZR3B0Tcascade 

                                           "La mort n'existe pas"  

 

 

"la mort n'existe pas". Cette affirmation péremptoire on l'entend partout, on la trouve dans des livres, des journaux, répétée inlassablement par des hommes d'église, des philosophes, et reprise par des pauvres gens qui voudraient bien s'en convaincre. Je bondis chaque fois devant tant d'assurance. Pourquoi ces pleurs et ces couronnes, pourquoi ces larmes?. Si la mort n'existait pas, nous ne pourrions pas la nommer. D'autres sociétés la chantent et la dansent, mais la douleur est la même. Qu'on arrête de nous distraire avec de pareilles sornettes. Je veux bien tout ce qu'on veut: l'âme, le souvenir, les forces de l'esprit... Je veux bien réfléchir, écouter des gens plus intelligents que moi. Moi je ne suis sur que d'une chose, je ne peux plus embrasser des êtres chers à mon coeur, et cela me désole.

 

Le 30 janvier 2012

 

 

 

 

Posté par MarcoC à 17:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]